Mekbrun

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 25 mars 2010

Melenchon sur FRANCE INFO

mardi 16 mars 2010

lendemains d'élections

Communiqué de la liste " A Gauche Maintenant!"

Nous remercions les électrices et électeurs qui nous ont apporté leurs voix au premier tour.

Le score obtenu est un point d’appui pour la construction d’une alternative politique pour le monde du travail.

Nous avons mené campagne sur un programme de rupture avec la droite et les politiques d’accompagnement du capitalisme.

Nous avons défendu :

la priorité au service public

l’utilisation de l’argent public soumise à des critères écologiques et sociaux,

le refus de la compétition entre les territoires pour un aménagement solidaire et respectueux de l’environnement.

Nous avons mené une campagne très active (près de 300 réunions publiques) avec une mobilisation militante sans précédent.

Nous constatons avec regret que la personnalisation de la campagne a occulté le débat de fond, que la décision tardive de la direction nationale du PS a brouillé les cartes et permis une opération de victimisation de la part du président sortant. Celui-ci a d’ailleurs bénéficié de forts soutiens à droite et n’a pas rassemblé l’électorat de gauche puisqu’un quart de l’électorat qui s’est exprimé a voté pour les trois listes de gauche. Le score important du Front National rend plus nécessaire encore la construction d’une gauche de combat capable de répondre à l’urgence sociale.

Pour le second tour, à l’échelle nationale nous appelons à battre la droite. En Languedoc Roussillon, nous appelons bien entendu à ne donner aucune voix à la droite et l’extrême droite

Cependant, avec la liste conduite par le président sortant, aucune politique de gauche ne pourra être mise en œuvre dans notre région. Ensemble, nous poursuivrons le combat contre la politique de la droite en participant aux mobilisations sociales, notamment, dès le 23 mars, pour la défense de la retraite à 60 ans.

En tout état de cause, le rassemblement unitaire de la gauche de transformation sociale « A Gauche Maintenant ! » continue. René Revol, François Liberti, David Hermet

Ben oui le résultat n'est pas à la hauteur de mes espérances, mais avec un score de 8,59% çà n'est pas non plus une déculottée. Je ne reviendrai pas sur Frêche, tout à déjà été dit ou presque, force est de constater qu'un tiers des votants l'a choisi au premier tour, allez comprendre, certains aiment se faire insulter et en redemandent...Les Verts eux ont subi un revers (9,12%) au vu de leur score aux Européennes de 2007 (17,12%), quant à Mandroux (7,74%) il semble qu'elle aie engagé son avenir politique dans une impasse. Il est sans doute regrettable que ces trois listes representant +25% des électeurs n'aient pas réussi à faire liste commune au second tour, faute d'avoir au moins pour l'une d'entre elles, franchi la barre des 10%.

Maintenant une question s'impose. Que vais je faire au second tour? 3 listes sont en lice, celle de Georges FRECHE, celle de Raymond COUDERC (UMP), et celle de France JAMAIS JAMET (FN) et un seule alternative voter Frêche ou voter Blanc. Déjà échaudé pas le seïsme de 2002 ou j'avais dû, la mort dans l'âme aller déposer dans l'urne un bulletin "Jacques CHIRAC" au second tour, pour m'en mordre les doigts peu de temps aprés, au vu de la politique menée par les gouvernements successifs oublieux qu'ils étaient issus d'un front républicain, ne faisant qu'une politique de droite spoliant ainsi à mes yeux le peuple de Gauche; déjà échaudé donc se pose à moi la question de la fidélité intellectuelle. Puis-je voter pour un homme que j'exècre , ou bien dois je voter blanc au risque de faire élire une majorité de droite. J'aime les couleuvres mais j'ai de plus en plus de mal à les avaler, et je pense que dimanche prochain mon bulletin sera ....blanc!

samedi 13 mars 2010

Ciao Camarade !

Et merde, fait chier...

Né le 26 décembre 1930 à Vaucresson (Hauts-de-Seine), Jean Ferrat, né Jean Tenenbaum, perd son père à 11 ans, lorsque ce juif émigré de Russie est déporté à Auschwitz. L’enfant est sauvé grâce à des militants communistes, ce qu’il n’oubliera jamais.Aussi prolifique que discret, notamment à la télévision, il a composé et interprété quelque 200 chansons, mêlant textes engagés, hommages à Louis Aragon et déclaration d’amour à l’Ardèche, sa région d’adoption. Compagnon de route du PCF sans jamais en avoir été membre, il a rapidement pris ses distances avec Moscou. Dans "Camarade", il dénonce l’invasion russe de Prague en 1968 et, dans "Bilan", il fustige la déclaration de Georges Marchais sur le "bilan globalement positif" des pays de l’Est.

Jean Ferrat, lauréat du prix de l’académie Charles Cros en 1963 et du grand prix de la chanson de la SACEM en 1994, avait apporté son soutien à la liste présentée aux élections régionales par le Front de Gauche en Ardèche.

Une grande perte que celle ci. Hommage à l'artiste, au résistant, à l'homme de convictions.

Petit test (en flash)

mercredi 3 mars 2010

La mort c'est pas si terrible...

lundi 1 mars 2010

FAISONS DU 1ER MARS UNE JOURNEE HISTORIQUE

Nous, femmes et hommes, de toutes croyances, de tous bords politiques, et de toutes couleurs de peaux, immigrés, descendants d’immigrés, citoyens conscients de l’apport essentiel de l’immigration à notre pays, en avons assez des propos indignes tenus par certains responsables politiques visant à stigmatiser ou criminaliser les immigrés et leurs descendants.

Rappelons qu’un immigré est celui qui est perçu comme tel par les autres au-delà même de ses origines. Nous voulons nous réapproprier et réhabiliter ce terme devenu péjoratif par la force de l’instrumentalisation politique.

Nous refusons les stéréotypes véhiculés qui menacent notre cohésion sociale. Nous refusons que les bienfaits passés, présents et futurs des immigrés qui ont toujours construit la France soient ainsi niés d’un trait. Et entendons par ailleurs qu’il nous appartient de les mettre en valeur.

Les immigrés et descendants d’immigrés ont manifesté à maintes reprises pour défendre leurs droits. Et en retour, ils n’ont reçu que mépris ! Aujourd’hui, puisqu’il est convenu que « la consommation est le moteur de la croissance », nous voulons agir sur ce levier pour marquer notre indignation.


Lire la suite

Ce que vous dites

Météo

Statistiques

  • visites
  • visiteurs
  • en ligne