Mekbrun

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 22 juillet 2008

NON à EDVIGE !

Nous vivons dans un monde merveilleux! Et pour le protéger des rouges, des immigrés, des syndicalistes, des pédés, des alcooliques, des cancéreux, des malades du sida, des défenseurs des Droits de l'Homme,des naturistes mais aussi des grêvistes de tous poils, des opposants politiques, de tous les mécontents qui le font savoir, ...le gouvernement a la solution.

Un nouveau fichier policier sera mis en place sous le nom d’EDVIGE ( pour Exploitation Documentaire et Valorisation de l’Information GEnérale) dont le décret de création est paru le 1er juillet au Journal Officiel, et contiendra des informations concernant les « individus, groupes, organisations et personnes morales qui, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ».

Il recensera, de manière systématique et généralisée, toute personne « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Sans exception, toutes les personnes engagées dans la vie de la cité sont donc visées. Les mineurs ne seront pas épargnés puisque, fait sans précédent dans notre République et particulièrement affligeant, leur fichage sera autorisé dès l’âge de 13 ans et cela sans qu’aucune infraction n’ait été commise et sur la seule base de leur dangerosité présumée.

Il permettra de collecter tous les renseignements tels que : état civil, photographie mais aussi fréquentations, comportement, déplacements, appartenance ethnique, vie sexuelle, opinions politiques, philosophiques, religieuses, appartenances syndicales et associatives …et la police sera autorisée à consulter ce fichier en cas d’enquêtes administratives pour l’accès à certains emplois, en outre les données sur l'orientation sexuelle, l'état de santé pourront étre également recensées.

Je me demande d'ailleurs quelles seront les méthodes employées par les services de police pour collecter ces informations personnelles pourtant protégées par le secret médical. Mais peut etre qu'aux yeux de ce gouvernement le secret médical porte atteinte à la sécurité et à l'ordre public.?

Bref vous l'aurez compris il va falloir filer droit!!....mais peut etre pas tout à fait, à ce jour 38748 citoyen(ne)s ont déjà dit : Non à Edvige!

dimanche 13 juillet 2008

Régressions

Pour Nicolas Sarkosy, président de ­toutes les régressions sociales, une politique est engagée, une politique de blocage de fait des salaires et pensions, de démantèlement de la Fonction publique, de l’Education nationale, et des autres services publics (hôpital, Poste, …), de démolition des conventions collectives, du droit du travail, des statuts publics, des retraites à répartition et de la Sécurité sociale. Voilà le chantier que s'est imposé Sarkosy et ses amis politiques. Sarkosy semble aujourd'hui libre de pouvoir orchestrer la casse sans que la mobilisation salariale soit suffisamment efficace pour l'en empêcher. Il s'en gausse, d'ailleurs, devant un parterre de cadres de l'UMP, hilares des bons mots de son caudillot. Aprés avoir honnis les grêves qui "paralysent" un pays tout entier et qui "prennent en otages" les bons citoyens, ceux de la France qui se lêve tôt sans doute, il prétend aujourd'hui que plus personne ne s'aperçoit de leur existence, preuve de l'inconstance de l'individu. Morgue et arrogance d'un président outrecuidant pour des milliers de salariés qui ici où là n'ont plus guère que le choix de la grêve pour défendre leur emploi, trop souvent bradés par des sociétés otages de fonds de pensions et autres actionnaires cupides.

Il faut dire qu'entre trahisons et revirements syndicaux et inconséquence d'une opposition trop occupée à régler des guerres intestines, c'est un boulevard qui s'ouvre à la politique socialement dévastatrice de cette droite toujours plus dure. Le parti socialiste vient de voter mollement contre le projet de loi sur la réforme du temps de travail ,trop occupé à se choisir un chef à l'assemblée, sans réellement tenter de bloquer ce texte. Pourtant des hommes et des femmes nombreux et résolus (salariés du public et du privé, chômeurs, lycéens, retraités et assurés sociaux, travailleurs indépendants ) luttent chaque jour pour défendre leur emplois, leurs acquis, et une certaine idée de la société dans laquelle ils(elles) veulent vivre. Il suffit pour s'en apercevoir d'ouvrir les yeux et d'etre un minimum à l'écoute de la rue, ce que ne semble par faire N. Sarkosy.

jeudi 3 juillet 2008

Droit de vote des étrangers

Au moment où le gouvernement, mais aussi la population dans une assez large majorité succombent aux sirènes de l'exclusion il est temps de poser clairement la question du droit de vote des étrangers, non seulement parce qu'il me semble que l'intégration passe par le droit à l'expression dans les urnes, mais également parce que l'on ne peut imposer à un(e) étranger(e) qui travaille, vit, paye des impôts en France,participe à l'économie, de subir sans agir. Souvent évoqué par une gauche frileuse une fois aux affaires, honni par une droite réactionnaire qui laboure sur les terres de l'extrême droite en déconfiture dans les urnes mais bien vivante dans les esprits, le droit de vote aux étrangers doit s'imposer comme un droit réel.

Pascal Buchet, Maire socialiste de Fontenay-aux-Roses (92) et Conseiller Général des Hauts-de-Seine, est à l'initiative d'une lettre à Nicolas Sarkozy et d'une pétition en faveur du droit de vote des étrangers aux élections locales. http://pourledroitdevotedesetrangers.blogspot.com,

Source: Etienne Fillol.

Ce que vous dites

Météo

Statistiques

  • visites
  • visiteurs
  • en ligne